Environnement

Adstock se démarque par sa proactivité dans la MRC des Appalaches en matière de promotion et de protection de l’environnement. Conscientisée par les associations riveraines qui ont été pionnières dans le domaine, la Municipalité d’Adstock dispose d’une réglementation qui assure la protection de ses milieux naturels.

Naviguez rapidement vers les sections

L’abattage d’arbres en zone de villégiature et à l’intérieur des périmètres urbains

L’article 8.6 du  stipule qu’aucune coupe d’arbres n’est permise à l’intérieur d’un périmètre urbain et en zone de villégiature à moins que la coupe réponde à l’une des conditions suivantes:

  • l’arbre est déficient, taré, dépérissant, endommagé ou mort;
  • l’arbre est dangereux pour la sécurité des personnes;
  • l’arbre occasionne ou pourrait occasionner des bris matériels;
  • l’arbre doit être abattu dans le cadre de l’exécution de travaux publics ou pour la construction d’une rue ou d’un chemin;
  • l’arbre doit être abattu pour la réalisation d’un projet de construction ou d’agrandissement;

Il est obligatoire d’obtenir l’autorisation municipale avant de procéder à une coupe d’arbres répondant aux conditions dictées dans le règlement de zonage.

Pour obtenir votre certification d’autorisation : remplissez le formulaire suivant :

  • Demande d’autorisation pour l’abattage d’arbres

À défaut d’obtenir un certificat d’autorisation, vous pourriez être passible d’une amende et être dans l’obligation de remplacer l’arbre abattu.

Pour plus d’informations :

Alexandra Côté
Technicienne en bâtiment
418 422-2135 poste 26
environnement@adstock.ca

Renaturalisation des bandes riveraines des plans d’eau

Dans une ère où de plus en plus de citoyens décident de s’établir aux abords d’un de nos six lacs, un défi se pose quant à la conciliation entre l’aménagement de chaque propriété et la préservation de la santé de leur plan d’eau et de leurs rives.

C’est dans l’optique de préserver la qualité des plans d’eau que la Municipalité d’Adstock a intégrer des dipositions dans son règlement de zonage afin de renaturaliser les cinq premiers mètres de la bande riveraine, qui elle, se calcule à partir de la ligne des hautes eaux.

Définition de la ligne des hautes eaux

La ligne des hautes eaux se situe à la ligne naturelle des hautes eaux, c’est à dire à l’endroit où l’on passe d’une prédominance de plantes aquatiques à une prédominance de plantes terrestres, ou s’il n’y a pas de plantes aquatiques, à l’endroit où les plantes terrestres s’arrêtent en direction du plan d’eau (critère botanique). Pour plus d’informations, consulter l’article 2.4 du .

Largeur-rive-option-2

Source [de la photo]: MDDELCC.

Pour plus d’informations concernant les bandes riveraines : www.banderiveraine.org

Travaux dans la bande riveraine

En vertu de l’article 8.2 du  toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux qui sont susceptibles de détruire ou de modifier la couverture végétale des rives, ou de porter le sol à nu, ou d’en affecter la stabilité, ou qui empiètent sur le littoral, doivent faire l’objet d’une autorisation préalable.

Pour plus d’informations :

Alexandra Côté
Technicienne en bâtiment
418 422-2135 poste 26
environnement@adstock.ca

Vidange des fosses septiques

La vidange des fosses septiques

Depuis 2007, la Municipalité s’occupe de la vidange systématique des fosses septiques sur l’ensemble de son territoire. Les vidanges ont lieu durant la période estivale soit entre le mois de mai et le mois d’octobre.

Conformément au Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées, communément appelé le (Q-2, r.22), une installation septique doit être vidangée au moins :

  • Tous les deux (2) ans pour les résidences habitées en permanence;
  • Tous les quatre (4) ans pour les résidences saisonnières.

Lorsque votre installation est à vidanger, une correspondance vous sera transmise environ deux semaines avant la date prévue et vous indiquera le moment de la vidange afin de prévoir le dégagement des couvercles.

Pour faire effectuer une vidange avant la date prévue au calendrier des visites, vous n’avez qu’à contacter la technicienne en environnement au 418-422-2135 poste 26 ou par courriel au environnement@adstock.ca.

L’entretien du préfiltre

Pour le bon fonctionnement de votre installation septique, un entretien régulier du préfiltre est à prévoir une à deux fois par année. Le préfiltre situé à la sortie de la fosse septique (à l’intérieur du deuxième compartiment), permet de limiter l’envoi de matière en suspension dans l’eau vers le champ d’épuration. Le préfiltre a ainsi pour fonction de prévenir l’obturation prématurée du champ d’épuration, à condition qu’il soit entretenu convenablement.

Voici quelques conseils pour le nettoyage du préfiltre :

  • Avant de commencer, il est très important de mettre des gants en latex et de la protection adéquate pour vos yeux;
  • Ouvrez le deuxième couvercle de votre fosse septique;
  • Enlevez le filtre de la fosse et assurez-vous de toujours garder le filtre au-dessus de l’ouverture de la fosse septique;
  • Il est préférable de faire le nettoyage du filtre au-dessus de la première ouverture de la fosse pour éviter d’envoyer les particules en suspension vers le champ d’épuration;
  • Avec un tuyau d’arrosage, nettoyez les particules de votre filtre, laissant l’eau tomber dans la fosse;

Remettre en place le filtre et les couvercles de la fosse.

Coupe latérale d'une fosse septique

Les espèces envahissantes

Une espèce exotique envahissante (EEE) est un végétal, un animal ou un micro-organisme (virus, bactérie ou champignon) qui est introduit hors de son aire de répartition naturelle. Son établissement ou sa propagation peut constituer une menace pour l’environnement, l’économie ou la société.

Liste de plantes envahissantes

Berce du Caucase

La sève de la berce du Caucase peut causer des irritations cutanées.

Description
Plante herbacée vivace atteignant de 2 à 5 mètres de hauteur et dont la sève contient des toxines activées par les rayons ultraviolets. Le contact avec la sève, combiné à l’exposition à la lumière, peut causer des lésions cutanées semblables à des brûlures.

Myriophylle à épi

Description
Plante submergée ou émergeante enracinée au substrat et formant des herbiers denses. Le myriophylle à épi peut pousser à des profondeurs allant de 1 à 10 mètres. Il atteint la surface lorsqu’il pousse à des profondeurs de moins de 5 mètres.

Propagation
Le myriophylle à épi se propage rapidement par fragmentation de la tige. Les fragments sont transportés par le courant, les embarcations, les remorques, le matériel et les animaux. La plante produit également des stolons qui facilitent la croissance des colonies.

Renouée du Japon

Description
La renouée du Japon est une plante herbacée vivace qui peut atteindre 4 mètres de hauteur. Elle pousse tôt au printemps et sa croissance rapide lui permet de former des massifs monospécifiques qui créent de l’ombrage aux espèces indigènes. Son système racinaire libèrerait des toxines qui empêchent la croissance des autres espèces.

Roseau commun

Description
La renouée du Japon est une plante herbacée vivace qui peut atteindre 4 mètres de hauteur. Elle pousse tôt au printemps et sa croissance rapide lui permet de former des massifs monospécifiques qui créent de l’ombrage aux espèces indigènes. Son système racinaire libèrerait des toxines qui empêchent la croissance des autres espèces.

Propagation
Le roseau commun se propage par ses graines. Une fois installé, le roseau commun se propage végétativement par ses rhizomes et ses stolons. Des fragments de rhizomes et de stolons peuvent être propagés avec la terre contaminée ou par la machinerie non nettoyée. Les graines et fragments de la plante peuvent être transportés par l’eau.

L’application sentinelle du MDDELCC

Cette application est un outil de détection des espèces exotiques envahissantes composé d’une application mobile et d’un système cartographique accessible sur le Web. Cet outil de détection permet de faire et de consulter les signalements des plantes et des animaux exotiques envahissants les plus préoccupants.

Pour accéder à l’application :
https://www.pub.mddefp.gouv.qc.ca/scc/#no-back-button

Voici un court vidéo expliquant comment protéger les plans d’eau des espèces envahissantes :

L’utilisation de pesticides en zone de villégiature

Depuis 2004, la Municipalité dispose d’un règlement qui interdit l’épandage de pesticides et de fertilisants chimiques en zone de villégiature.

Malgré tout, l’utilisation de pesticides et de fertilisants chimiques ou biologiques peut être autorisée dans certains cas. Pour plus d’informations :

Règlement 31-04 concernant l’utilisation de pesticides et de fertilisants chimiques dans les zones de villégiature de la Municipalité

Distances séparatrices relatives à l’épandage des engrais de ferme

L’article 23.3 du  établit des distances à respecter lors de l’épandage des engrais de ferme et les résidences :

Type Mode d'épandage 15 juin au 15 août Autre temps
Maison d'habitation Immeuble protégé et périmètre d'habitation Maison d'habitation, immeuble protégé, périmètre d'urbanisation
Lisier Aéroaspersion (citerne) Lisier laissé en surface plus de 24 heures 30 m 75 m 25 m
Lisier incorporé en moins de 24 heures 25 m 25 m X
Aspersion Par rampe 25 m 25 m X
Par pendillard X X X
Incorporation simultanée X X X
Fumier Frais, laissé en surface plus de 24 heures 30 m 75 m X
Frais, incorporé en moins de 24 heures X X X
Compost X X X

Le X indique que l’épandage est permis jusqu’aux limites du champ.